Mission à Médamoud, Égypte (février 2022)

FR

En février 2022, une mission a été réalisée par Thierry Joffroy et Nadia Licitra sur le site de Médamoud, près de Louqsor. L’exploration archéologique du site est assurée, depuis 1924, par l’Institut français d’archéologie orientale du Caire (Ifao). Une des recherches actuellement menées par Félix Relats Montserrat, directeur de la mission, et son équipe, concerne l’évolution des enceintes en brique crue qui ont entouré au fil des siècles le temenos du dieu Montou. La fouille d’un des tronçons de l’enceinte d’époque augustéenne, associée à la porte de Tibère, a été poursuivie cette année par Romain Séguier avant la mise en œuvre de travaux de conservation de cette muraille en 2023. 

Les discussions avec l’équipe archéologique ont permis de formuler de premières propositions pour la future mise en valeur de cette partie de l’enceinte qui vont faire l’objet d’évaluations multicritères (technique, esthétique, normative, financière). 

Enfin, de nouvelles observations ont été faites sur la présence de sels, notamment dans la partie orientale du site, qui feront l’objet d’une réflexion sur les possibilités de réduire leur impact sur le long terme.

Projet Nile’s Earth/Mission Médamoud/T. Joffroy/ENSAG

EN

In February 2022, a mission was carried out by Thierry Joffroy and Nadia Licitra on the Médamoud site, near Louqsor. Archaeological exploration of the site has been carried out since 1924 by the French Institute of Oriental Archeology in Cairo (Ifao). One of the research currently being carried out by Félix Relats Montserrat, director of the mission, and his team, concerns the evolution of the mud brick enclosures that have surrounded the temenos of the god Montou over the centuries. The excavation of one of the sections of the enclosure from the Augustan period, associated with the Tiberius Gate, was continued this year by Romain Séguier before the implementation of conservation work on this wall in 2023.

The discussions held with the archaeological team made it possible to formulate initial proposals for the future development of this part of the enclosure which will be the subject of multi-criteria evaluations (technical, aesthetic, normative, financial).

Finally, new observations have been made in the presence of salts, particularly in the eastern part of the site, which will be the subject of reflection on the possibilities of reducing their impact in the long term.

Pour citer ce billet :
Thierry Joffroy, Mission à Méddamoud, Égypte (février 2022). 
Nile’s Earth, mis en ligne le 11/04/2022 sur https://nilesearth.hypotheses.org/ 

Mission à Saqqâra, Égypte (novembre 2021)

FR

En novembre 2021, une première mission a été réalisée par Thierry Joffroy et Nadia Licitra sur le site de Saqqâra classé Patrimoine mondial depuis 1979.

Cette mission a permis d’étudier l’ensemble des structures en terre de la Nécropole de Pepy 1er (±2250 à -1800) et les problèmes de conservation rencontrés. Ces derniers, plus particulièrement liés aux pluies inhabituelles qui se sont abattues dans la zone en mars 2020, laissent présager un risque plus important lié au changement climatique global pour ce site.

Une fois le diagnostic réalisé, des propositions de travaux préventifs ont été faites pour une application expérimentale dès l‘année prochaine. A la demande des autorités égyptiennes, des programmes de formation seront organisés en parallèle de la mise en œuvre des travaux préventifs. Un programme de recherche approfondi sera également lancé en collaboration avec le pôle archéométrie de l’Ifao au Caire pour préparer de plus importants travaux de restauration et de mise en valeur de ces structures en terre .

Nécropole de Pépy 1er à Saqqâra, Thierry JOFFROY (CRAterre-AE&CC)

EN

In November 2021, a first mission was carried out by Thierry Joffroy and Nadia Licitra on the site of Saqqâra inscribed on the World Heritage List in 1979.

This mission allowed to study all the earthen structures of the Necropolis of Pepy 1er (± 2250 to -1800) and the conservation problems encountered, with a special focus on the impact of the unusual rains that fell in the area in March 2020 that suggest an increase risk in the future due to global climate change.

Once the diagnosis has been made, proposals for preventive works have been made to be included in an experimental phase to be implemented next year. At the request of the Egyptian authorities, training programs will be organized in parallel. Besides that, an in-depth research program will also be launched by the project partners in collaboration with the archaeometry pole of Ifao in Cairo to prepare for more extensive restoration and enhancement works on a selection of earthen structures along the Nile valley.

Pour citer ce billet :
Thierry Joffroy, Mission à Saqqarah, Égypte (octobre 2021). 
Nile’s Earth, mis en ligne le 18/11/2021 sur https://nilesearth.hypotheses.org/